Restaurant IMA à Rennes : le flegme et la finesse

Fraîchement étoilé, le restaurant rennais Ima  qui signifie « maintenant » en japonais, a réussi un pari époustouflant en gastronomie : décomplexer le visiteur et lui faire vivre une expérience culinaire de haut vol.

A la fois brut et cosy, intime et convivial, japonisant et bistronomique, retour sur l’étoile montante de Rennes…

Tout de suite à la maison

Rien de plus gênant, quand on n’en a pas forcément l’habitude, de sentir l’ambiance guindée et solennelle d’un restaurant gastronomique. Chez Ima, rien de tout cela. Les serveurs portent des baskets, la cuisine est grande ouverte, les tables n’ont pas de nappes et il est possible de parler à son voisin sans chuchoter.

Dans l’assiette c’est remarquable : Saint Jacques crues, Saint Pierre savamment maîtrisé, œuf mousseux aux algues nori, vin jaune du Roussillon et meringue au bonbon Arlequin comme mignardise… On n’en dira pas plus car le menu est surprise et l’expérience vaut le détour. Quatre plats et deux desserts composent la formule que nous avions choisie. Mais une formule plus accessible existe aussi pour le midi et les tarifs restent tout à fait honnêtes pour un restaurant de ce calibre. Un plaisir à s’accorder si on est de passage en Bretagne ! Compter toutefois 3 semaines de délai de réservation tant le succès est au rendez-vous.

Avec accord mets et vins, la formule comporte donc… six verres de vin ! Généreux et formateur car les choix exigeants du sommelier font tourner les papilles (et la tête aussi). Un peu too much quand on n’a pas la descente d’un rugbyman mais, après tout : on ne vit qu’une fois !

La Bretagne, dans la cuisine et dans l’assiette

L’équipe de Julien Lemarié, jeune chef discret et imperturbable, semble jongler entre professionnalisme et expérience quasi ludique. Pédagogue, il accompagne ses jeunes de la découpe au dressage. Ima semble être l’école toute trouvée pour ceux qui souhaitent travailler le plaisir à l’état pur et connaître l’ambiance brigade sous le regard curieux des clients.

Les produits sont finement choisis. Bretons forcément : du beurre, au Chouchen en passant par les légumes locaux, mais également asiatiques : algues variées et galanga ; tous d’une grande qualité, assurément. 

bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte

Chez IMA @Charlotte Rocher

bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte

Chez IMA @Charlotte Rocher

Chez Ima, on se réconcilie avec le topinambour, on se souvient des motifs de l’assiette et on accepte de faire des erreurs de débutants auprès du sommelier Freddy Matignon qui garde une patience à toute épreuve et une envie aisément décelable de transmettre sa passion.

En deux mots : on reviendra !

IMA

02 23 47 82 74

20 boulevard de la Tour d’Auvergne

35000 Rennes, France

Ouvert du Mardi soir au Samedi soir

Auteur

Charlotte Rocher

Ailleurs sur le site

La muscade est la première richesse de l’île aux épices

On retrouve la muscade dans toutes les cuisine à travers le monde, notamment en France dans de grands classiques tel que la béchamel ou le gratin dauphinois. L’île de Grenade, appelée aussi l’île aux épices, est l’un des plus gros producteur mondiale de cet aromate que l’on retrouve même sur le drapeau national.

lire plus

Pin It on Pinterest