Expédition culinaire sur le bateau de croisière MSC Fantasia

Cette année, on ne se refuse rien ! A commencer par une croisière dans les Caraïbes. Et passion culinaire oblige, je m’en vais vous raconter nos expériences parmi les nombreux points de restauration. Du moins, ceux qu’on a eu le temps de tester entre nos escales et les jacuzzi ! 

Le Navire 

Ce bateau est né en Décembre 2008 aux Chantiers de l’Atlantique de Saint Nazaire. Le MSC Fantasia est un colosse  impressionnant, 333 mètres de long sur 38 mètres de large et 15 ponts. A l’intérieur nous ne sommes pas en reste. Si ses bientôt 10 ans lui donnent une allure un peu vintage, il reste toujours très beau, alliant élégance et sobriété. La liste des installations destinées aux passagers est longue: un spa, quatre piscines, douze jaccuzi, un casino, un cinéma 4D, un théatre de 1700 places, une discothèque, un terrain de tennis, un autre de basket, des boutiques et j’en passe…

Mais surtout 6 restaurants et 16 bars-salons aux ambiances multiples. Un choix immense pour nos papilles exaltées.

bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte
L’imposant navire MSC Fantasia avec, à sa droite, un camion poids « lourd ».

Une gastronomie luxuriante

A bord, le chef exécutif Cristian Brinza est à la tête de toute la restauration. Nous ne savons pas combien des 1370 membres d’équipage sont affectés à la cuisine et la salle, cependant la brigade complète doit être massive. Donc, 6 restaurants, 16 bars-salons, dont certains où il est aussi possible de se ravitailler. Voici un avant-goût de ceux que nous avons pu tester.

bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte

L’Africana et le Zanzibar, deux noms, une cantine

Pourquoi 2 noms pour un même lieu ? Mystère. En tout cas, c’est le méga buffet du navire ! On y trouve des victuailles de toutes sortes et en surabondance. Ouvert 20h sur 24, on pourrait y passer la journée. A chaque repas le choix est vaste, même si la qualité varie selon les plats et les goûts de chacun. On y trouve différentes variétés de pains faits sur place et des fruits frais goûtus. Mais aussi des jus de fruits en distributeur d’une qualité minime, très sucrés et aux goûts chimiques.

Au petit-déjeuner, version sucré, il ne manque rien. Céréales, porridges, yaourts et un très large choix de viennoiseries plutôt bonnes. Idem côté salé, des oeufs et du bacon évidemment, mais aussi charcuteries et fromages, sans oublier quelques plats comme du riz à l’indienne.

Concernant les déjeuners et dîners, les alternatives sont toujours au rendez-vous: un stand à pizzas, un autre végatarien. Sur le suivant, de la cuisine asiatique, indienne ou africaine, puis un étal de pâtisseries… Si le midi les plats sont plutôt orientés hot-dogs, burgers et frites, le soir c’est un ensemble de légumes, poissons et viandes tels des rôtis, ribs ou pintades entières qui sont proposés à la découpe.

Inévitablement, certaines choses nous ont déçus. Cependant, d’autres furent de très agréables surprises. Au final, même si la première fois qu’on y met les pieds, cette cafétéria peut donner des hauts-le-coeur devant une telle profusion de nourriture et l’agitation qu’elle provoque, l’Africana-Zanzibar est un buffet correct où l’on peut  trouver son bonheur.

*J’oubliais ! Ce restaurant est situé au pont 14. Il possède aussi de larges pans de murs entièrement vitrés, ce qui lui offre une vue somptueuse quand on à la chance d’être bien placé. Spécialement si l’on prend son petit-déjeuner à l’heure où le vaisseau accoste à la nouvelle escale.

bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte
Différents buffets de L’Africana-Zanzibar.

Il Cerchio D’Oro, notre table du soir

Avec le Red Velvet, ils sont les deux restaurants où tous les passagers du navire, ou presque*, ont une table réservée. Situés communément au pont 5 et 6, leur menu sont identiques, seules les ambiances diffèrent. Vous avez donc chaque soir l’option de dîner au restaurant ou la cafétéria. Certains se plaindront du fait que pour le diner, 2 horaires soient imposés: l’un à 18H30, l’autre à 21H00. Mais il faut comprendre l’organisation que demande un tel débit de personnes à nourrir.

*Les exceptions ? Les membres du Yatch Club, qui ont le privilège d’avoir une réservation au restaurant L’Etoile tous les soirs de leur séjour.

L’ambiance au Cerchio d’Oro est cosy et vintage, on imagine presque le dernier Titanic, de James Cameron, la partie du film où tout va bien naturellement ! Alors que le service est bienséant et courtois, le niveau de la cuisine n’est pas à la hauteur de nos attentes, ni du lieu qui l’accompagne, particulièrement notre premier soir. Poisson trop cuit, légumes vapeurs, de quoi nous inquiéter pour la suite. Heureusement, les fois suivantes seront un peu mieux sans malgré tout être mirobolantes, avec une qualité souvent aléatoire. On retiendra néanmoins un soir, une queue de homard cuite à la perfection.

bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte
Quelques uns de nos plats au restaurant Il Cerchio d’Oro.

Le Red Velvet, la petite découverte

Lors de notre second jour sur le navire, nous apprenons que le Red Velvet est, en plus du soir, ouvert le matin et le midi. Nous y prenons donc notre 3ème petit déjeuner. Ce fut une bonne surprise.

Un serveur vous conduit à votre table où l’on vous propose directement boissons chaudes et viennoiseries. Idéal pour commencer une journée de vacances détendue, loin du brouahah de la cafétéria du 14ème pont. Ici aussi il y a un buffet, mais on propose en plus de petits plats à la carte dignes d’un bon brunch, comme du saumon fumé ou des oeufs bénédictine.

Satisfaits, nous testons aussi le midi. Un service semblable à celui du soir: une carte avec 3 choix d’entrées, de plats et de desserts qui change quotidiennement. En alternative (ou en plus !), un buffet de qualité reste disponible avec, par exemple, du cochon de lait rôti entier servi et découpé devant vous. Un sacré plus !

bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte
Quelques photos du restaurant le Red Velvet.
bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte

L’Etoile, un niveau au dessus

Pour notre dernière soirée, nous décidons de tester le restaurant réservé aux membres du Yacht Club, donc payant.

C’est le niveau de qualité auquel nous nous attendions au restaurant Il Cerchio d’Oro. Des plats sans surprises certes, mais goûtus et biens préparés. Si les billes de mozzarella de mon entrée sont sans grand intérêt, le jambon italien, lui, est très bon. En revanche, des félicitations s’imposent pour le risotto à la truffe ainsi que la cuisson de l’agneau, tous les deux très réussis. Pour le fromage, il est dommage de servir une sélection à l’assiette alors que le chariot, laissé à l’entrée du restaurant, nous fait de l’oeil depuis le début du repas.

Ce restaurant est un lieu agréable qu’il n’aurait pas fallu rater.

bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte
Des félicitations s’imposent pour le risotto à la truffe ainsi que la cuisson de l’agneau, tous les deux très réussis.
bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte

Coup de coeur pour la Piazza San Giorgio

Ou piazza di Roma, comme nous l’avons rebaptisée tout au long de notre séjour. En effet, on sent que la compagnie MSC, d’origine italienne, fut très attachée à la réussite de ce salon-bar. Car, même si elle se trouve à l’intérieur du navire, la Piazza San Giorgio donne immédiatemant la sensation d’être à la terrasse d’une place romaine.

Chaises en fonte, petites tables rondes et fontaine en pierre, le décor est posé. La carte regorge de cafés en tout genre, et de boisons chaudes originales. En plus, deux vitrines, l’une garnie de minis sandwichs plus savoureux les uns que les autres, la seconde d’une multitude de choix de parfums de glaces. Que du plaisir !

Cette place qui se trouve sur le pont 6, à fait notre bonheur tout le long de notre voyage. Chaques petits creux servaient de prétexte pour retourner nous y délecter.

Par ailleurs, nous avons été très agréablement supris par leur chocolat chaud aux épices, digne d’un chocolat de 1ère communion de votre meilleure tatie !

bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte
La Piazza San Giorgio, ses mini sandwichs, sa carte de boissons.

Les rendez-vous manqués

7 jours c’est bien, mais un peu court pour profiter de tous les loisirs proposés sur un tel bateau ! Nous n’avons donc pas eu le temps d’essayer El Sombrero Tex Mex, un Steak House aux allures appétissantes ni les autres  bars-salons qui proposaient de la restauration.

Une prochaine fois peut-être…

bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte
En Bref

  • Lieu, nombreux, pour tous les goûts et toutes les envies
  • Accueil, très bien
  • Cuisine, bonne
  • Rapport Qualité Prix, correct, si l’on ne se lâche pas trop sur les suppléments
  • L’ensemble, bien

MSC Fantasia

msccroisiere.fr

Auteur

Ailleurs sur le site

Le Marjolait, fromage d’un terroir inattendu

Amateur de fromage, quel plaisir d’apprendre qu’il s’en fabrique ici en Martinique de façon artisanale. Seulement où se fait-il ? Qui le fabrique et où s’en procurer ? Difficile d’avoir des réponses précises. Telle une fable, ce fromage semble presque imaginaire…

lire plus

Tomate en sucre de Mamy Jeanine

Dans la famille, depuis tout p’tit, on mange la tomate pour ce qu’elle est: un fruit. C’était même l’un de nos desserts favoris lorsque nous allions en vacances chez Papy Mamy.

lire plus

Pin It on Pinterest