Coups de coeurs pour les champagnes Bruno Paillard

En cette période d’amour, c’est évidemment de champagne dont nous allons parler !

Initialement, je pensais écrire ces quelques lignes sur le Première Cuvée Bruno Paillard. Mais après un long travail de réflexion et de dégustation, je change le programme et vous raconte leurs champagnes, notamment mon coup de coeur de  cette soirée: Le Millésime 2008.

Tout d’abord, il faut savoir que le Domaine Bruno Paillard est situé à Reims sur l’une  des meilleures parcelles de la région champenoise. Son style personnel, sa rigueur et sa précision font de ses vins des breuvages équilibrés, élégants et complexes. Souvent très peu dosés en sucre, ils ont une belle minéralité. Ils sont aussi soyeux avec une effervescence douce et délicate.

Le vignoble n’est pas certifié bio certes, néanmoins ses engagements responsables sont fort: respects de l’appellation, respect du terroir et de la terre par une viticulture durable et expressive, respect aussi de la qualité du produit et du dégustateur.

Le Domaine Bruno Paillard, à Reims @BrunoPaillard

Mon histoire avec Bruno Paillard

Pour ma part, je découvre la Maison Paillard il y a quelques années déjà, alors que je commence tout juste à m’intéresser à l’oenologie. Un soir en fin de service, au réputé restaurant Le Gabriel place de la Bourse à Bordeaux, le sommelier Benoit Vacher convoque toute l’équipe de salle pour déguster un champagne proposé prochainement à la carte: le Bruno Paillard Rosé Première Cuvée. C’est à ce moment précis mon premier coup de coeurs pour cette Maison.

Puis le temps passe et ce champagne ne devient plus qu’un excellent souvenir, jusqu’à ce jour où, tandis que je petit-déjeune à l’heure où la plupart des gens entament leur déjeuner, le Première Cuvée Bruno Paillard apparait littéralement -ou presque- devant moi. Alors que je l’essaie, je me remémore de doux souvenirs d’autrefois. Parfait ! La qualité est la même. Du goût aux bulles extra fines, tout y est. C’est un second coup de coeur, décidément.

Cependant, comment faire pour ma carte du bar ? Première Cuvée, Rosé, Blanc de Blancs, 2008… Impossible de choisir je les veux tous ! Du coup, je finis par organiser une soirée vigneronne un soir de Décembre aux Doux Secrets d’Hélène.

Ce soir là, on goûte le Rosé Paillard Première Cuvée accompagné d’un club sandwich aux rillettes de crevette, baies roses et coriandre. Sublime. Puis le Première Cuvée avec un saumon en gravelax à la betterave. Succulent. Pour finir nous testons le Millésime 2008 Assemblage, escorté d’un mijoté de veau aux champignons. Mais, au moment de le porter à mes lèvres, je doute: je sais que l’année 2008 fût une année très compliquée, surtout au niveau de la météo…

Est-ce que ce millésime sera à la hauteur…

Quelques uns des champagnes Bruno Paillard @BrunoPaillard

Oh que oui ! Champagne d’assemblage -Pinot Meunier, Pinot Noir et Chardonnay- on y trouve au nez des arômes de sous bois, d’amandes et d’agrumes mûrs. Cette cuvée de plus de 10 ans reste pourtant très jeune en bouche avec une belle attaque. Comme à l’odeur, on retrouve au goût le fruit mûr et l’amande fraîche. Le dosage en sucre est encore très léger, telle est l’habitude de la Maison. Les bulles sont vives et raffinées, la couleur or du vin est brillante. Enfin, pour clôturer cette merveille, l’étiquette est une véritable oeuvre d’art: une toile représentant “l’énergie” de Bang Hai Ja, une célèbre artiste coréenne.

Pour conclure je dirai simplement que, de la bouteille à son contenu, le champagne Bruno Paillard Millésime 2008 Assemblage est une pure merveille et d’une grande intensité. Une apothéose !

Quelques suggestions…

  • Ouvrez votre bouteille 10 à 15 minutes avant de la boire, elle dévoilera tout son caractère.

  • Servez en verre à vin plutôt qu’en flute pour sentir davantage le côté vineux.

  • Dégustez-le sur une musique douce, par exemple, “Mango tree” de Angus & Julia Stone.

Auteur

Hélène Orhon

Ailleurs sur le site

Pin It on Pinterest