Maison La Mauny, visite, dégustation et sélection

Aujourd’hui, direction Rivière-Pilote, dans le Sud de L’île. Deux richesses locales ont attiré nos papilles jusque là, un fromage local (si si ! On en reparle très vite !) et la distillerie La Mauny, la seule encore en activité du coin. C’est la basse saison et le parking est quasiment vide à notre arrivée, pourtant dans la boutique, il y a tout de même quelques personnes qui, revenant de la visite guidée, sont en train de déguster différentes cuvées et liqueurs. De notre côté, nous prenons nos tickets pour la visite et ressortons presque aussitôt, on garde le meilleur pour la fin.

bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte

Le ti train de la visite aux couleurs de la Maison @JD

Le Domaine

Et c’est parti, on embarque dans le ti train rouge et blanc, couleurs de la maison. Etant très peu nombreux, on pourrait presque croire à une visite privée. Avant le départ, le chauffeur attrape son micro et nous raconte brièvement l’histoire de La Mauny, de sa création à nos jours.

Je retiens surtout que la maison à plus 250 ans, qu’elle était un peu en déclin jusqu’en 2012 avant d’être reprise en main par le groupe Chevrillon, et enfin, qu’aujourd’hui elle retrouve ses titres de noblesse.

Puis le ti train démarre. On passe d’abord devant les vestiges de ce qui semble être un ancien four. Mouais. Ensuite sur notre gauche, on aperçoit un joli verger d’oranges, mais aussi les différentes sortes de cannes à sucre cultivées.

*En réalité, si les rhums agricoles martiniquais ont la côte, c’est parce qu’ils suivent un cahier des charges strict, qui ne laisse pas de place au hasard, mais assure un résultat de qualité constante que nous ne sommes pas les seuls à apprécier !

Chez La Mauny, on utilise 5 variétés de cannes à sucre sur les 14 autorisées par l’AOC, mais surtout, on s’approvisionne au maximum chez les petits producteurs du coin qui partagent les principes de l’agriculture raisonnée, et ça c’est top !

bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte

La distillerie @JD

La Distillerie

Notre visite continue et le chauffeur s’arrête face à la distillerie. Depuis le train, on distingue mal les machines, et les explications via le micro peuvent être vite confuses pour la personne qui ne connait vraiment rien au processus de distillation. Heureusement, nous descendons du train et nous dirigeons maintenant vers l’intérieur de l’usine. Là, les explications se précisent et le fait est que, rappelez-vous, nous sommes peu nombreux, ce qui nous permet de poser un maximum de questions auxquelles le guide nous répond volontiers.

Ici, on distille aussi le jus de canne, appelé vesou, pour 2 autres maisons dont on vous reparlera, Trois-Rivières et Duquesne. Sur 5 colonnes de distillation, 3 sont réservées à La Mauny, dont une entièrement en cuivre, comme cela se faisait antan lontan.

Lors de notre visite, l’activité de l’usine est calme car les cultures de cannes ont pris un peu de retard suite à la période cyclonique et le mauvais temps qui l’a accompagnée.

Puis, il est temps pour nous de remonter dans le train direction la Cabane à Rhum, où se trouve le bar de dégustation et la boutique souvenirs.

bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte

Les 3 colonnes réservées au rhum La Mauny, dont celle en cuivre. @JD

Suggestions d’accords

bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte

Les rhums La Mauny en dégustation. @JD

Les Rhums

Nous y sommes ! Je vous entends d’ici, soulagés que l’on aborde enfin le moment des dégustations. Cependant, il faut savoir être patient. Comme en cuisine, les bonnes choses prennent du temps. Nous voilà donc, accoudés au bar prêt à sentir, humer, goûter, tester. Nous dégustons 5 rhums, tous vieux, dont les millésimes 95 et 98. Costauds mais très bons, ou l’inverse. On en reparlera.

Nous craquons pour un rhum très vieux Cuvée XO et un BIB vieux agricole.

Ce dernier sera servi à l’apéritif, en ti vieux, accompagné d’un quart de jus de citron et d’une cuillère à café de sucre de canne.

« La chaleur et l’humidité de notre terroir à la Martinique offre à notre rhum un caractère parfumé et généreux. »

La Mauny

bon-appetit-katy-perry-jordan-delamotte

Nous craquons pour un rhum très vieux Cuvée XO et un BIB vieux agricole. @JD

Quand à la Cuvée XO, son effet kisskool à la fois subtil et puissant résume parfaitement ce que l’on ressent quand on le teste En fait, ce rhum vieux maison La Mauny Extra Old est un assemblage d’eaux-de-vie de plus de 6 ans d’âge. Au nez il aguiche. On sent d’abord le bois, et oui, 6 ans en fût de chêne laissent des traces. On y distingue aussi des épices, peut-etre un soupcon de caramel. En bouche, derrière la puissance, des saveurs complexes mais agréables. Ce rhum très vieux s’apprécie comme il faut en digestif à la fin du repas, et sec, cela va de soi.

Lors de cette visite, d’autres spiritueux ont retenu notre attention. Notamment le millésime 1998 cité plus haut, et le Wouj, un rhum blanc dont nous vous reparlerons une prochaine fois, peut-être. Finalement, la Maison La Mauny c’est une visite agréable et de belles découvertes, et surtout, si vous décidez d’y aller, n’oubliez pas de vous arrêter chez Magali Clery, juste en face, pour déguster son fabuleux fromage local, le Marjolait.

 

Maison La Mauny

Rivière-Pilote

0596 62 62 08

lamauny.com

Auteur

Jordan Delamotte

Ailleurs sur le site

Hot Dog à la Caribéenne

Cette version sucrée-salée du hot dog n’a rien à envier à la recette américaine.
C’est le sandwich parfait pour une garden party originale sous le soleil des Antilles ! 

lire plus

La Martinique, destination culinaire 2018 ?

Du Nord au Sud de l’île, le long des plages comme à travers les routes sinueuses des mornes, on déniche toujours, comme inévitablement, une nouvelle perle culinaire. Comme si tout ici, de la terre aux assiettes, travaillait à faire valoir une richesse encore trop discrète.

lire plus

Pin It on Pinterest