Look at my daub – La Tambouille de Thibault

Yo, c’est BLeu.

 

Aujourd’hui, Chef m’a montré un clip d’un genre nouveau. Look at my Daub. Le son se lance. Gros Kick, snare calé au fond du 2 et 4, verbalisation rimé. Rythmé. Tout va bien. Pas de doutes, du Hip-Hop en toque, et de la bonne de surcroît. J’écoute d’un trait, punch-lines, pied qui hoche et la tête avec. Fin.

« J’fais pousser l’aubergine sur un fraisier. »

Bon. Ok. Clairement, je sens que quelque chose m’échappe.

Déjà une bonne partie des lyrics. Ça débite, et la deuxième écoute est nécessaire pour apprécier les subtilités linguistiques, comme de mises en scène. J’apprécie avec délectation les références et commence à m’imaginer les 3 types en train de se marrer à monter tout ce projet.

Ça me fait penser à Chef…

Et puis paf ! Ça s’illumine dans la caisse à neurones. Quelque part les choses prennent sens. Une certitude, on a affaire à des passionnés. De rap, déjà. C’est une certitude. Les codes sont là. Les gars les ont tous, mais également ceux de leur taf, là où ils triment mais surtout là où ils s’expriment. Le hip-hop où la revendication de ton identité. La base frangin!

Créer est une question d’âme et d’amour.

À technique égale, le néophyte appréciera toujours plus la saveur de celui qui y met du cœur. La création où le partage de l’émotion. Wow! Ayé, j’ai le cigare qui s’emballe.. Je me prends 2 xanax pour me mettre à niveau et on continue. Créer c’est se livrer, vouloir transmettre quelque chose, partager. Surtout dans ce métier. Surtout dans cette intensité.

Ton identité, ta fierté et tes passions se retrouve en cuisine? Azy mon gars, j’adhère! On rassemble le tout et on en fait une chanson.

Ça me plait. Ces gars, leur ´zic, voilà un bon coup de fouet !

Thibault 2003 & Pietro Bruschetta
Pour finir, Chef m’a demandé ce que je pourrais déguster en écoutant ça, et je me voyais bien manger un poisson blanc avec des légumes…

Résultat: Cabillaud poché, coquillages, légumes à la vapeur d’eau de mer, et, évidemment, un petit verre de Château Carbon d’Artigues pour accompagner. Voila.

Cabillaud poché, coquillages, légumes à la vapeur d’eau de mer par Jordan Delamotte
Ailleurs sur le site

Le Marjolait, fromage d’un terroir inattendu

Amateur de fromage, quel plaisir d’apprendre qu’il s’en fabrique ici en Martinique de façon artisanale. Seulement où se fait-il ? Qui le fabrique et où s’en procurer ? Difficile d’avoir des réponses précises. Telle une fable, ce fromage semble presque imaginaire…

lire plus

Tomate en sucre de Mamy Jeanine

Dans la famille, depuis tout p’tit, on mange la tomate pour ce qu’elle est: un fruit. C’était même l’un de nos desserts favoris lorsque nous allions en vacances chez Papy Mamy.

lire plus

Pin It on Pinterest