Et pourquoi pas les insectes ?

par

Nourriture de demain.

Certains imaginent la nourriture de demain sous forme de pilules, d’autres sous forme moléculaire. Certains, à l’inverse, la perçoivent comme un retour aux produits simples du terroir. Et pourquoi ne mangerions-nous pas des insectes ?

Depuis plusieurs années, avant même l’engouement pour Koh Lanta, les insectes composent l’assiette de près de 2,5 milliards d’humains sur Terre. Dans les sociétés occidentales, cela semble répugnant et pourtant bon nombre d’entre nous ont déjà goûté aux insectes volontairement.

nourriture de demain - Fourmiz sur le gâteau - hdelete - Jordan Delamotte

Fourmiz sur le gâteau – Hdelete

Pourquoi manger des insectes ?

C’est une véritable filière qui se développe, y compris en France. Nous savons que nous consommons, chaque année, l’équivalent de 1,6 planète de ressources. Nous dépassons donc largement les capacités de la Terre. Quand on sait qu’il faut 15 500 L d’eau pour produire 1 kg de bœuf (contre 131 L pour produire 1 kg de carottes) et que les élevages d’insectes sont beaucoup moins demandeurs en eau, en surface exploitée et produisent peu de déchets, on conçoit très bien leur rôle alternatif et leurs bienfaits sur notre environnement. Les protéines animales viennent à manquer et exigent toujours plus de ressources. Les insectes seraient donc une incroyable source naturelle de protéines d’origine animale pour les 9 milliards d’êtres humains que nous serons d’ici 2030.

Est-ce que c’est bon au goût ?

Difficile de savoir tant il existe une multitude d’espèces. Les farines produites aujourd’hui à base d’insectes servent le marché asiatique ou bien le marché de la nourriture pour animaux. En France, vendre des insectes pour les consommer reste interdit, mais les contours de la réglementation demeurent flous. Alors, plusieurs entreprises comme Micronutris en vendent et en ont même fait la démonstration en supermarché.

nourriture de demain - Toute la provence en tarte fine - Jordan Delamotte - Alban Couturier

Toute la Provence en tarte fine.

Pour se faire un avis, on peut tenter de le demander à notre chat, ou plus simplement d’en faire l’expérience soi-même au Festin Nu, un bar du XVIIIème arrondissement de Paris qui propose des insectes à l’apéro, au restaurant alternatif Aphrodite à Nice, ou bien en passant commande sur internet. Romain Fessard, auteur du site Insectescomestibles.fr, assure qu’il existe un tas de recettes délicieuses à créer à base de vers, grillons ou scarabées. Mais pour l’instant, manger des insectes relève donc avant tout de l’expérience inédite et spontanée plus que du véritable engagement.

Est-ce que c’est bon pour la santé ?

L’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (l’ANSES) a produit un rapport le mois dernier invitant notamment les personnes allergiques à être prudents et aux filières d’élevage à encadrer leurs pratiques. Rien de bien alarmant ni de bien original pour des aliments qui, eux, le seraient !

Et vous, seriez-vous prêts à manger des insectes ?

nourriture de demain - Toute la provence en tarte fine - Jordan Delamotte - Alban Couturier

Risotto de crones et larves d’abeilles au vieux parmesan.

A propos

Toutes les photos de cet article sont l’association du travail de Jordan Delamotte et d’Alban Couturier.

Elles ont été présentées lors de l’Exposition Universelle de Milan 2015.

Charlotte Rocher

Ailleurs sur le site

Hot Dog à la Caribéenne

Cette version sucrée-salée du hot dog n’a rien à envier à la recette américaine.
C’est le sandwich parfait pour une garden party originale sous le soleil des Antilles ! 

lire plus

La Martinique, destination culinaire 2018 ?

Du Nord au Sud de l’île, le long des plages comme à travers les routes sinueuses des mornes, on déniche toujours, comme inévitablement, une nouvelle perle culinaire. Comme si tout ici, de la terre aux assiettes, travaillait à faire valoir une richesse encore trop discrète.

lire plus

Pin It on Pinterest